France Relance

Dans le cadre du Plan de relance, l’État a confié environ deux milliards d’euros à l’ADEME sur la période de 2020 à 2022.

Sommaire du dossier

Volet Tourisme Durable

Le Fonds Tourisme Durable, mis en place dans le cadre de « France Relance » et porté par l’ADEME, a pour objectif de soutenir, via des aides financières, des opérateurs du tourisme dans leur démarche vers un tourisme durable. Il s’articule autour de trois volets :

  • Volet 1 : Soutien à la transition durable de la restauration.
  • Volet 2 : Soutien à la transition durable des hébergements touristiques.
  • Volet 3 : Soutien au développement d’offres de slow tourisme.
0
Présentation des conditions et des bénéfices du Fonds Tourisme Durable

Le Fonds Tourisme Durable a notamment pour objectif de :

  • réduire et maîtriser les coûts fixes liés aux consommations d’énergie et d’eau, à la production de déchets et à la valorisation des bio déchets, ou au gaspillage alimentaire ;
  • contribuer à la transition agricole et agro-alimentaire grâce au développement de circuits courts de proximité et de qualité ;
  • accompagner les petits investissements dans le cadre de l’économie circulaire ou de l’adaptation au changement climatique ;
  • sensibiliser et former fournisseurs, salariés et clients aux principes du tourisme durable.

Au travers de son partenariat avec la CCI de Guyane, l’ADEME propose aux restaurateurs et hébergeurs de bénéficier d’un diagnostic environnemental gratuit ainsi que d’un plan d’actions personnalisé dans l’objectif d’aider l’établissement à aller plus loin dans ses démarches. Sur cette base, les restaurateurs et hébergeurs pourront ensuite déposer une demande de financement ADEME visant à la mise en œuvre de ce plan d’action.

Quelles sont les structures éligibles ?

Toutes les TPE et PME quelle que soit leur forme juridique (SAS, SCOP, association loi 1901 ou autre) exerçant une activité de restauration ou d’hébergement touristique. Les autoentrepreneurs ne sont pas éligibles au fonds. La limitation de cette aide aux restaurants et hébergements situés dans les territoires ruraux en vigueur dans l’Hexagone ne s’applique pas en Outre-mer : les structures éligibles le sont sans limitation géographique.

Quelles sont les actions éligibles ?

Les aides forfaitaires peuvent participer au financement d’études/diagnostics ou d’investissements sur un grand nombre de sujets. Les actions éligibles peuvent concerner à la fois des sujets propres aux métiers de restaurateur et d’hébergeur (modèles d’affaires, formations du personnel et de la direction, communication, maîtrise des besoins et usages en énergie ou en eau), et à la fois des sujets plus transversaux (éclairage, mobilité, gestion des déchets, écoconception et labélisation, bilan de gaz à effet de serre et plan d’action etc.).
Les actions ne doivent pas être engagées au moment de la sollicitation ADEME et doivent pouvoir être réalisés dans une durée de 18 mois ferme.

Quelles sont les modalités d’aides ?

Les projets lauréats de cette initiative bénéficieront d’une aide forfaitaire comprise entre 5 000 et 200 000 euros en fonction des projets sur lesquels les entreprises s’engagent, sous forme d’une subvention accordée sous le régime cadre temporaire SA 56985 modifié. Une avance de 30 % sur l’engagement ADEME est prévue à la signature du contrat.

Quel est la démarche à suivre pour un établissement qui souhaiterait se faire accompagner ?

Les restaurateurs et hébergeurs sont invités à se rapprocher de la CCI de Guyane pour connaître l’éligibilité de leur établissement et pouvoir réaliser le diagnostic et le plan d’actions fixant les contours de l’aide financière que pourra apporter l’ADEME.

Comment déposer un dossier ?

Une fois le diagnostic et le plan d’actions réalisés, l’établissement peut déposer une demande d’aide auprès de l’ADEME sur la plateforme AGIR. Le partenaire CCI pourra également assister le restaurateur ou l’hébergeur dans cette démarche.

Rendez-vous sur la plateforme AGIR de l’ADEME pour plus d’informations